Pour beaucoup, le rôle du notaire n’est pas clair. Nous sommes généralement perçus comme une dépense obligatoire pendant l’achat d’une maison, une approbation automatique coûteuse! L’achat d’une maison est l’un des investissements les plus importants dans la vie. En plus d’économiser pour la mise de fonds, il est nécessaire de planifier votre budget mensuel pour payer le nouveau prêt hypothécaire, les dépenses d’inspection, les frais de déménagement, les droits de mutation (taxe de bienvenue), les taxes municipales et scolaires, les meubles et les appareils ménagers, les rénovations, la commission d’agent immobilier pour l’achat ou la vente de la maison, etc. Le vendeur devra payer à son tour les frais de quittance (la radiation) de l’ancienne hypothéqué, le coût d’administration du compte en fidéicommis du notaire, etc.

Bref, l’achat d’une maison coûte très cher, et plusieurs seront tentés de beaucoup magasiner les services d’un notaire pour économiser de l’argent, qui est vu, dans leur opinion, qu’une formalité pour tout officialiser. Malheureusement, c’est là le problème. La visite du notaire n’est pas seulement une formalité. Il ne suffit pas de remplir des formulaires déjà établis; notre rôle est beaucoup plus important que cela! Les gens se disent souvent (par erreur), après la signature de l’offre d’achat, qu’ils viennent d’acheter une maison! Ce n’est pas tout à fait exact. Grâce à la promesse d’achat, vous avez conclu un contrat pour acheter la maison à une date ultérieure. Il s’agit du transfert de propriété au notaire, c’est le passage chez le notaire qui va opérer le transfert du droit de propriété.  Quand vous parlez de transfert de droits, cela implique aussi un transfert de responsabilité pour la maison.

Ce qui est important de savoir, c’est que le notaire, tout comme l’inspecteur qui vous protège contre les défauts physiques de votre maison, vous protège contre les vices légaux, les vices juridiques associés à votre maison. En effet, un dossier immobilier prend en moyenne 15 à 20 heures de préparation. Le notaire, par ses vérifications méticuleuses (soumission, examen des titres, certificat de localisation, taxes payées à jour, etc.), va s’assurer que vous détenez un bon titre de propriété. Si, au cours de sa recherche, le notaire découvre des anomalies, il communiquera avec vous et vous expliquera les risques et les solutions. La bonne nouvelle dans tout cela? Ce n’est pas votre problème, c’est celui du vendeur. Le vendeur devra corriger tout problème, SAUF ce que vous avez assumé vous-même à corriger par la signature de votre promesse d’achat. Si le risque à prendre est trop grand pour vous, vous aurez aussi la possibilité de vous retirer de votre achat.

C’est pourquoi vous devriez chercher un notaire fiable et digne de confiance, un notaire scrupuleux qui se consacrera à vos intérêts et qui découvrira tout problème potentiel avec la propriété que vous souhaitez acheter. Si vous choisissez un notaire SEULEMENT en raison des frais peu élevés par rapport aux autres notaires et que vous pensez que vous obtenez une bonne affaire, ne vous y trompez pas, il y a de fortes chances que le notaire consacre moins de temps à votre cas et puisse manquer des choses importantes. Lorsque vous vendez votre propriété, il est possible que vous deviez payer pour régler des problèmes que votre notaire n’a pas vus, puis vous retourner contre lui pour vous rembourser les frais encourus…

En plus de son rôle « de vérificateur », le notaire a aussi la tâche de vous conseiller légalement concernant votre protection. Par exemple, selon votre situation, il peut vous informer des avantages de faire un testament, faire un mandat de protection, faire un accord de vie commune ou ajouter une clause de protection de dépenses capitales dans le contrat de vente. En effet, quand vous êtes plusieurs pour acheter une propriété il peut ajouter une clause dans le contrat de vente planifiant le partage en cas de disposition du bien, planifier qui paye quoi, etc.

Le notaire peut aussi vous expliquer quelles sont les conséquences juridiques lorsqu’une seule personne est propriétaire, mais que l’autre contribue au paiement de l’hypothèque, mais aussi quels documents peuvent être signés pour protéger tout le monde dans une telle situation. Il vaut mieux prévenir que guérir, et un bon notaire est là pour cela.

En bref, je vous conseille de viser l’ensemble et la compétence, et non pas seulement le prix, ou les tarifs et les honoraires le plus bas possibles, et d’écouter vos sentiments dans le choix de votre notaire. Vous devez traiter avec un notaire en qui vous avez confiance, parce qu’en tant que notaires, nous sommes les gardiens de vos droits.